PRIX SUISSE et PRIX EUROPE
DE PEINTURE PRIMITIVE MODERNE 2003

32e CONCOURS INTERNATIONAL
(10 mai - 26 juin 2003)

ORGANISATION:
GALERIE PRO ARTE KASPER
PLACE DUFOUR & RUE DE LA GARE 6 - 1110 MORGES - SUISSE
TEL 0041 21 801 67 31 - FAX 0041 21 802 27 77

www.pro-arte.kasper.ch


PALMARES
COMPOSITION DU JURY INTERNATIONAL :

  • Dr Jean-Loup ROUSSELOT, Munich. Directeur-adjoint Staatliches Museum für Völkerkunde, Munich Président
  • Prof. Giuseppe AMADEI, Luzzara/ Italie. Ancien Directeur de l'hebdomadaire "La Giustizia", membre du Comité central de supervision des radiodiffusions, président de la Commission "Culture et Beaux-Arts"de la Chambre des Députés.
  • Mme Nuria BOSSHARD, Morges. Membre de la Municipalité de Morges et ex-directrice du Musée Forel, Beaux-Arts.
  • M.Pierre GISLING, Villard-Chamby , Professeur d'art, ex-chef du Département des Beaux-Arts à la Télévision Suisse Romande
  • M. Albert MOXHET, Theux/ Belgique. Ecrivain et critique d'art
  • Mme Roswitha SCHILD, Soleure. Historienne d'art, consultante et commissaire d'expositions.
  • Madame Lia KASPER, Morges. Galerie Pro Arte Kasper

    Le 32ème Concours International de Peinture Primitive Moderne de la Galerie Pro Arte Kasper à Morges, comporte, comme l'année dernière, 2 sections. Les oeuvres des 55 peintres "Primitifs modernes" et des 13 artistes issus de la tendance "Art brut, singulier, insolite" ont rendu, cette année encore, la tâche du jury particulièrement délicate. La proclamation des résultats et la remise des prix ont eu lieu le samedi 10 mai, à 17h.


    a) SECTION "PEINTURE PRIMITIVE MODERNE":

    Le Jury a attribué le Premier prix à Ivonaldo VELOSO DE MELO (Brésil) pour son tableau "La descente de la colline". Veloso de Melo nous conte ici, dans un cadre tropical, un épisode tiré du quotidien. Dans une plantation de bananiers, entourée d'une végétation dense, coupée en son milieu par un sentier sinueux et à proximité de centres urbains, un homme et une femme s'abritent, sous un parapluie noir, du soleil et des regards inopportuns. Cette scène pleine de tendresse est placée dans un tableau équilibré, adroitement peint, aux couleurs chaudes. L'artiste a su aussi rendre avec conviction, l'intimité que recherche le couple au premier plan, ainsi que la solitude et le parcours distinct des deux autres protagonistes qui se trouvent en retrait.


    PREMIER PRIX

    Ivonaldo VELOSO DE MELO (Brésil)
    "La descente de la colline"


    Michaela BARASKY (Roumanie) qui, avec "Le Club Hygiénique de Lausanne en 1913" remporte le Deuxième prix, pénètre d'une manière intempestive dans le monde masculin en présentant les membres du Club. Avec ce tableau, qui se trouve dans la lignée des grands classiques du primitif moderne, l'artiste fait preuve de fausse naïveté. Ces chairs et muscles exposés, presque amorphes et rigides, surmontés par des visages impassibles qui ne doutent pas de leur masculinité, forment une ¦uvre pleine d'humour. Mais aux biceps et pectoraux, l'allègre mouette posée à côté des haltères ainsi que la sérénité de la scène marine avec ses bateaux forment un contrepoids subtil.


    DEUXIEME PRIX

    Michaela BARASKY (Roumanie)
    "Le Club Hygiénique de Lausanne en 1913"


    Avec son tableau innovateur "De nouveau sans...", Erika KETTNER (Allemagne) reçoit le Prix George Kasper. L'artiste a repoussé les limites de l'art primitif moderne: elle a su en conserver la forme tout en s'engageant sur des voies nouvelles. Les bonne s¦urs, dont les cornettes se mêlent ludiquement aux étoiles, se livrent, dans la solitude des sommets des gratte-ciel, non seulement à de périlleux exercices d'équilibre, mais rentrent bredouilles de leur escapade nocturne. Ce tableau est riche de contrastes et d'allusions.


    PRIX GEORGES KASPER

    Erika KETTNER (Allemagne)
    "De nouveau sans..."


    PRIX DU PUBLIC

    Geneviève JOST (Canada)
    "Solitude de l'artiste"


    Le Prix du Public dans la section " Peinture Primitive Moderne ", " Un lansquenet d'or ", attribué par les visiteurs de la galerie, à été décerné à Geneviève Jost, que nous félicitons chaleureusement.
    En deuxième position: Edivaldo Barbosa, Brésil.


    b) SECTION "ART BRUT, SINGULIER ET INSOLITE":

    Le tableau très dense de Sarah AHMETAJ (France), "La métamorphose à travers l'errance", reçoit le Premier Prix de la catégorie "Art brut, singulier et insolite". Avec cette ¦uvre complexe, Sarah Ahmetaj nous invite à l'accompagner sur son chemin au but incertain. La masse sombre, indistincte, et d'un autre monde, saura prendre des courbes féminines et se dégager des ténèbres. Mais les personnages et les graffitis restent malgré tout dans un univers clos et secret. Ce macrocosme fermé est protégé des ténèbres par une écorce qui ressemble étrangement à la coquille d'un ¦uf.


    PREMIER PRIX

    Sarah AHMETAJ (France)
    "La métamorphose à travers l'errance"


    Avec le Deuxième prix "Art brut, singulier et insolite", le Jury récompense Willy PAHUD (Suisse). Avec ses trois portraits anthropozoomorphiques, Willy Pahud ne se préoccupe d'aucune tradition artistique, mais nous livre tout cru ce qu'il ressent. C'est un art immmédiat, particulièrement bien rendu par l'utilisation des crayons de couleur, avec lesquels il exprime sans nuance l'essentiel. Ces trois visages à l'expression pesante et désespérée frappent aussi par l'analogie qui les lie et intriguent celui qui tente de déchiffrer ce dessin.


    DEUXIEME PRIX

    Willy PAHUD (Suisse)


    Enfin, le Prix George Kasper "Art brut, singulier et insolite" est remporté par Gianni FRANCESCHINI (Italie). Dans son tableau intitulé "L'homme et sa vie", un homme, vu de face, aux mains à six doigts et aux pieds en équerre, a peint la chronique de son existence sur son habit. Est-il encore de ce monde? C'est à en douter: le gouffre de ses yeux et le chat masqué et noir sur son épaule semblent témoigner du contraire. Pour ne relater, ici, que la scène terrestre qui se joue sous une voute étoilée et peuplée d'esprits, le malheureux homme, vêtu de noir, est poursuivi par une chasseresse qui le perce de flèches. Cette ¦uvre chargée de clairs-obscurs est aussi sur deux côtés encadrée de signes cabalistiques qui restent à déchiffrer, mais qui ne veulent clairement pas recevoir d'explications simplistes.


    PRIX GEORGES KASPER

    Gianni FRANCESCHINI (Italie)
    "L'homme et sa vie"


    PRIX DU PUBLIC

     

    Le Prix du Public dans la section " Art brut, singulier et insolite ", " Un lansquenet d'or ", est remporté par Abdellah Elatrach, Maroc, qui reçoit également nos vives félicitations.
    En deuxième position: Regragui Bouslai, Maroc.

     

RETOUR CONCOURS

Suite des dernières expositions

Retour sommaire

Contact